- Merci, dit-elle, tu m'as donné tout ce que j'avais demandé.
Mais maintenant, que dois-je faire de toutes ces choses?

-Tu es libre, fais-en ce que tu en veux.

-Mmh...mais la liberté m'effraye un peu finalement...je crois...
...
Je me souviens avec délice des instants où mes pas étaient guidés, et où je ne regardais plus mes pieds.
Aujourd'hui que je sais que je peux aller dans toutes les directions, mes pieds tremblent, je le sens bien.
Alors finalement, ai-je avancé?
Ne sommes-nous pas plus heureux confortablement installés dans des prisons aménagées?