Plus je rencontre les hommes, et plus quelque chose rétréci en moi.
Comme une grosse boule de confiance que j'avais en l'autre, et qui diminue à vue d'oeil après chaque rencontre.

Il y a quelques années encore, je le découvrais à peine que je lui livrais déjà les clés de mon jardin secret.
Depuis, ils ont saccagé mon potager, pris un malin plaisir à piétiner tous les fruits de mon verger.
Mes pommes, à porté de main, ont été volées sans aucun égard.

En la regardant de plus près, je note que ma porte d'entrée est devenue minuscule.
Si petite, qu'il faudrait vraiment que quelqu'un se mette sur les genoux pour pouvoir y entrer.
La clé est tellement bien enterrée, que j'en moi même oublié la cachette.
Il est donc nécessaire de se présenter à l'entrée et de montrer sa très bonne volonté et ses qualités de jardinier.

Aujourd'hui encore, un loup déguisé en agneau est entré dans mon espace.
Il s'est délecté des derniers végétaux qui reprenaient doucement vie après le dernier vol.
Je crois bien que mon jardin est maintenant vide.

On ne même plus apercevoir la petite lumière derrière ma porte verrouillée.
Je suis vide d'amour et sans plus rien à donner.
Que les loups ne m'approchent plus, je suis fermée.